Page publique
www.serches.fr
http://www.serches.fr/public/perso/img-r53-a26.jpg

sous menu
PATRIMOINE/HISTOIRE
► Eglise
► La vierge à l'enfant
► Hameau de Dhuisy
► la ferme du Mont-de-Soissons
► Une histoire de sorcellerie
► Drames au 18e siècle
► l'école communale
► 1832 le choléra à Serches
► La fête St-Blaise
► Combats des 7 et 8 juin 1940.
► Les victimes des combats
► 2e guerre mondiale

calendrier
Mois précédent Novembre 2017 Mois suivant
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.serches.fr/public/img/loupe.gif

Les combats des 7 et 8 juin 1940

  Début juin 1940, le front de l'Aisne s'étalant entre Soissons et Fismes est tenu côté français par des divisions de chasseurs alpins.

  Les 11e et 28e bataillons de chasseurs alpins (BCA) n'ont pas connu le feu lorsqu'ils arrivent au sud de l'Aisne le 23 mai. A partir du 2 juin, ils remontent vers le nord. Arrivés à Chacrise le 6, une bombe tombe sur une citerne d'essence faisant de nombreux morts dans les rangs du 28e BCA qui occupe, le lendemain, la ferme de l'Epithaphe à Nampteuil-sous-Muret.

  Le 7 juin au matin, alors qu'il s'installe à Ambrief, le 11e BCA apprend le reflux de troupes françaises venuent de Serches. En fait, depuis plusieurs jours, ces troupes combattent sans repos. Elles se trouvent prises à partie dans les rues de Serches. Une dizaine de personnes tomberont, principalement des motards du 22e groupe de reconnaissance (22e GRDI).

A l'intérieur de la ferme du Mont-de-Soissons, les officiers allemands du 13e IR et de la division Souabe, discutent de la situation.  La nuit suivante, vient l'ordre d'attaquer la ferme du Mont-de-Soissons puis la ferme d'Epritel.

  La ferme du Mont-de-Soissons est tenue par le 13e Régiment d’infanterie du Wurtemberg (13 IR) dont les hommes sont aguerris aux combats. Cette unité a participée à l'invasion de la Pologne en 1939 et par sa redoutable expérience, vas jouer un rôle décisif dans la percée du front de l'Aisne.

    Des   sections du 11e BCA partent tôt à l'assaut de la croix d'Acy où, depuis 4 heures du matin, les allemands font le coup de force.

  Le 8 juin, à 6 heures, 10 chars légers Renault ACG 1 (16e escadron de chars du 12e groupe de cavalerie) sous les ordres du capitaine Paul Audigier arrivent en renfort à l'Epitaphe. Ces appareils à faible blindage ne sont pas conçus pour l'attaque mais pour la défense de barricades. Après une nuit de marche forcée les équipages n'ont pas dormi et de fait le matériel non révisé souffre de défaillances.

  Lorsque débute l'assaut à 6h25, les chasseurs découvrent par beau temps un terrain très découvert fait de vastes champs de blés, hauts sur pieds, sur lequel s'apperçoit la cible à prendre, la ferme du Mont-de-Soissons. Visible de loin, elle apparaît sous la forme d'un vaste ensemble de plusieurs gros corps de bâtiments en pierres de taille protégés partiellement par un mur haut d'un bon mètre. Un peu partout bordant les champs se trouve un réseau de voies ferrées Decauville, utilisé pour l'acheminement des betteraves vers les sucreries.

  Les troupes venant d'Ambrief progressent en se déployant sur le plateau de Dhuizy et le long de la voie ferrée (disparue) menant au Mont-de-Soissons. Elles seront vite prises à partie sur le côté gauche par des renforts venus par camion depuis la rue Saint-Blaise. La première section conduite par le sous-lieutenant Roger Jaud sera décimée.


char Renault AMC 65 ACG1 du capitaine Audigier détruit devant la ferme du Mont-de-Soissons à Serches.Rapidement, les chars deviennent la cible des armes anti-char. Quatre Renault ACG1 sont neutralisés et prennent feu. Deux équipages complets dont le capitaine Audiger vont périr. 

  En ce mois de juin, les blés déjà hauts empêchent les mitrailleuses de se mettre en action sur le sol. C'est donc debout que certains tireront devenant ainsi les cibles faciles des tireurs postés à l'étage du vieux logis médiéval qui domine la plaine. Certains chasseurs dont Lubrano parviennent à franchir le mur de la porte de la ferme et se battent farouchement à l'intérieur.

Vers 13h45, le 28e BCA commence son repli. L'artillerie allemande pilonne violemment le pont de la Folie ou se trouve le PC des sections motocyclistes. Une ambulance partie recueillir les blessés ira jusqu'à la ferme du Mont-de-Soissons où le médecin le Dr. Paul Charbonnier soignera les blessés des deux camps avant de finir en captivité.

  A l'issue de ces combats, 116 Français périront sur les territoires de Serches, Couvrelles, Ambrief, Nampteuil-sous-Muret et Acy. On ignore le nombre de victimes côté allemand.

   Le lendemain, les chasseurs subissent à nouveau de fortes pertes sur l'Ourcq et au niveau de Fère-en-Tardenois. Le 11 juin, vers Epernay le 11e BCA affaibli, ne compte plus qu'environ 300 hommes. Le 14 juin, l'état major, à pied est fait prisonnier au passage de la Seine vers Romilly.

Plan des combats du 8 juin 1940 à Serches au Mont-de-Soissons dressé à l'aide des JMO des 11e, 28e BCA, et du 16e escadron de char. 

 Plan des combats du Mont-de-Soissons dressé à l'aide des JMO des 11e, 28e BCA, et du 16e escadron de char. En flèches épaisses, les troupes allemandes de renforts. Fond de carte 1940.

 

Sources :

Journal des marches et opérations (20 mai au 14 juin 1940), 11ème bataillon de chasseurs alpins, Gap (Hautes Alpes) par Cdt. Humbert et Lieutenant Giraud, camp Offlag II D, Poméranie, manuscrit dactylographié, août 1940.

Campagne de France 1939-1940. Historique des groupes de reconnaissances issus du 9e cuirassiers. 20e GRCA, 20e GRDI, 22e GRDI, 91e GRDI. Charles-Lavauzelle et Cie, Paris 1943.

Extraits du journal de marche des 11e et 12ème groupement de cavalerie, manuscrit dactylographié non daté

Résumé des journées du 6, 7, 8  juin 1940. Témoignage d'un cavalier du 16ème escadron, manuscrit dactylographié non daté

La campagne de France de l'escadron Audigier, 16ème escadron de chars, par le Maréchal des logis chef Henri de Peyrecave. Manuscrit dactylographié, vers 2000.

Ein schwäbische Division in Frankreich, Hauhenstauffen-Verlag, Stuttgart, 1941

Kampf um die Monte-Soissons-Ferme, article de la presse allemande, 1940

 

Liens internet :

http://www.chars-francais.net/new/index.php?option=com_content&task=view&id=691&Itemid=36


Vous détenez des informations et des documents concernant un ancien soldat ayant participé aux combats de Serches les 8 et 9 juin 1940 contactez-nous. Une page leur sera consacré.

  

 

Mairie de Serches - Tous droits réservés. http://www.serches.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter ImaWeb  &  A GE D I